Les T-shirts So Whaat ?! peuvent parfois choquer. Ils sont drôles, moqueurs, parfois sarcastiques. Certains dérangent un peu. Mais dans tous les cas, ils se veulent teintés d’humour.

L’impertinence, mais qu’est ce que c’est exactement?

Le Larousse définit l’impertinence comme le manque de pertinence d’une remarque, d’une assertion, d’un raisonnement. En d’autres mots : être à côté de la plaque quant à une assertion.
Toutefois, Claude Frisoni, écrivain, acteur, régisseur et directeur culturel français, en a une toute autre vue. Et nous avons plaisir à le citer ici:

C’est leur pertinence qu’on reproche aux impertinents.

Claude Frisoni

L’impertinence est trop souvent interprétée comme une forme d’irrespect à l’égard de personnes, d’institutions ou d’objet. Cette interprétation est bien sur un manque de discernement.
En fait, l’impertinence peut prendre la forme d’insolence lorsqu’elle exprime une forme légére d’irrespect envers un être méritant le respect. Elle peut aussi prendre la forme de complaisance lorsqu’elle exprime une forme de respect envers un être ne le méritant pas.
L’impertinence désarçonne de par la vue décalée qu’elle porte sur les certitudes.
De fait, l’impertinence est constructive.

L’impertinence pour So Whaaat ?!

Et c’est bien là le domaine de prédilection de SoWhaaat?!
Etre drôle en touchant la cible de chaque message en plein cœur.
Un exemple ?
Lorsque nous avons décidé de faire le T-shirt « I am fat » (je suis gros, en français) c’est pour redonner le pouvoir aux victimes de l’embonpoint. Embonpoint, j’aime beaucoup ce mot qui ne prend pas de m avant le p, les exceptions sont les merveilles de la grammaire française. Mais on s’égare. Revenons à nos moutons.
Donc, redonner le pouvoir aux victimes de l’embonpoint en pratiquant l’auto dérision.
Dans ce monde où le paraître tient une place prépondérante, l’impertinence de l’auto dérision tire toute sa force de sa pertinence. Elle accroche les regards, elle suscite des sourires, parfois de l’incompréhension. Mais dans tout les cas, elle touche la cible. Et inconsciemment, elle remet en question des préjugés ridicules.

L’impertinence a-t-elle des limites

on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.

Pierre Desproges

Malheureusement, les limites de l’impertinence sont communes avec celles de la liberté d’expression.
Ainsi, les propos des uns et des autres sont encadrés par la loi :
le racisme, le négationnisme, l’antisémitisme, la diffamation sont des délits pénaux pouvant entraîner de lourdes sanctions.
C’est valable pour So Whaaat?! Aussi.
Notre impertinence s’arrête aux limites définies par la loi. Après tout, nous sommes une toute petite entreprise commerciale (et oui!) et nous ne pouvons pas jouer avec des risques pénaux.

Toutefois, l’étendue du domaine de l’impertinence reste immensément vaste.

Quand et où puis-je être impertinent ?

Le délicieux pouvoir de l'impertinence. - SoWhaaat?! by 3FooT

A peu prés partout ! Et tout le temps si le coeur vous en dit !
C’est vous qui voyez si le contexte s’y prête. Et surtout, c’est vous qui savez si vous êtes entouré de psychopathes ou pas!
D’ailleurs, si votre patron est un psychopathe, ou un pervers-narcissique (c’est pire), vous pouvez toujours aller au travail avec un joli T-shirt arborant le message  » Au secours ! Mon patron est un psychopathe ». Aucune loi ne vous l’interdit.
Mais vous prenez le risque de réveiller la bête qui sommeille en lui … à cause de la pertinence de votre impertinence !
Un peu plus sérieusement, je vous invite à lire cet intéressant article : « L’impertinence a-t-elle sa place au bureau ? » paru dans Marie-Claire.

Rester prudent.

Une impertinence qui n’attaque pas de front un individu (quoi que …) est toujours la bienvenue.
Etre léger dans ses assertions, tout en restant très pertinent, sera toujours ressentie comme de l’impertinence.
Elle requiert une richesse culturelle, un esprit curieux et aventureux. Manier l’impertinence se fait avec plaisir. Jamais avec méchanceté. Après tout, on espère de l’impertinent de générer rires et sourires tout en secouant les lieux-communs ridicules de notre société.

Qui est impertinent ?

Nous avons nos préférences bien sur.
Sans faire de classement, nous citons Coluche, Pierre Desproges, MIchel Audiard, Charlie Chaplin, Jean d’Ormesson, Serge Gainsbourg …
Et beaucoup d’autres qui jouent ou ont joué d’impertinence dans le contexte de leur époque (comme Jean de la Fontaine).
Vous pouvez ne pas être d’accord avec cette liste succincte (trop succincte ?). Mais comme nous l’écrivons en en-tête de ce paragraphe : Nos préférences.

Aujourd’hui, je veux dire en ce début du 21 iéme siècle, nous nous attristons devant la sécheresse du monde des impertinents. Non pas qu’il manque d’humoristes, mais la subtilité de l’impertinence se fait rare.
Qui oserait se moquer subtilement des trop fameux gilets jaunes ?
Qui a la richesse suffisante pour être impertinent sur les déviances de notre société ? On parle de richesse de langage bien sur!
Qui se permettrait d’être impertinent vis à vis de la détresse humaine ou animale ?

Pierre Desproges a de plus en plus raison : on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.

Et les T-shirts So Whaaat?!

Nous n’avons pas la prétention d’être des génies de l’impertinence.
Mais nous partageons le plaisir de secouer l’arbre aux lieux-communs en teintant nos designs d’impertinence.

Des livres pour aller plus loin

Quelques références sur l’impertinence :

Agnés Muir-Poulle, Petit traité d’impertinence constructive, Éditeur : PUG, Collection : Education à la paix économique, Septembre 2015.

Michel Polacco,Michel Serres, De l’impertinence, aujourd’hui, Editeur : Le POMMIER, Collection : Essais – le sens de l’info, Juin 2016.

Jean- Pol Baras, Dictionnaire des impertinents, Editeur : Genese-Edition, Octobre 2015

Author dherwegh

Comments (2)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.